Véronique Savard_exposition

User Agreement (vue de l’exposition), 2017, Galerie Graff, Montréal.

 

Véronique Savard s’intéresse aux textualités numériques (courriers électroniques, pourriels, politiques d’utilisation, hyperliens ou mots cliquables issus des réseaux sociaux, etc.), à ce qu’elles révèlent sur le monde, ses structures perceptives, idéologiques et sociales. Elle examine plus précisément la tension que peuvent produire certaines sollicitations numériques une fois retranscrites dans l’espace du tableau. C’est par le biais de la peinture et sur des surfaces de grand format que Savard met en évidence et interroge les divers enjeux sociaux, économiques et politiques associés aux structures paradigmatiques qui découlent des réalités langagières numériques.

Véronique Savard est chargée de cours à l’Université du Québec à Montréal où elle termine ses études au doctorat en études et pratiques des arts sur les modifications qu’apporte le phénomène numérique sur les pratiques scripturales et picturales. Outre ses expositions individuelles présentées dans plusieurs centres d’artistes, galeries privées, Maisons de la culture et Centre national d’exposition, Véronique Savard a aussi participé à plusieurs expositions collectives et foires internationales. En plus de faire partie de la collection du Musée d’art contemporain de Montréal, ses œuvres figurent dans de nombreuses collections d’entreprises et privées. Savard a également participé à plusieurs conférences et colloques internationaux notamment dans le cadre des Humanités numériques 2015, la Biennale de Montréal 2014 et Séminart, lesquels ont eu lieu au Musée d’art contemporain de Montréal. Son travail a été récompensé par de nombreux prix et bourses dont la Bourse Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain, la Bourse de Doctorat Figura, Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire, le Conseil des arts et des lettres du Québec, la SODEC, etc.  Elle vit et travaille à Montréal où elle est représentée par la Galerie Graff.